Événements passés

Événements passés organisés par le Collectif CLÉ

Conférence d'Isabelle Delcambre

Le Collectif CLÉ, en collaboration avec le CRIFPE, reçoit Isabelle Delcambre, professeure émérite à l'Université Lille 3 et membre de l'équipe de recherche Théodile-CIREL. Elle présentera le 29 avril 2015, de 12h à 13h30, une conférence intitulée « Formes de ruptures et de continuités dans les pratiques de littéracie, du primaire au supérieur », à l'Université de Sherbrooke (salle A1-229). 

L'entrée sera libre.

Résumé

Comment décrire et analyser les passages d’un cycle à un autre, ou encore d’une discipline à une autre, en ce qui concerne les pratiques de l’écrire? Quelles continuités sont à l'oeuvre? Quelles ruptures ou quelles discontinuités peuvent être identifiées? La notion de littéracie, dont nous préciserons les significations, sera mise à contribution pour tenter d’expliquer la nature de ces passages et les difficultés spécifiques auxquelles ils exposent les élèves ou étudiants, et par conséquent les enseignants. La réflexion s'appuiera principalement sur l'exemple de l'enseignement du français dans les cycles primaires et secondaires en France, ainsi que sur les pratiques d'écriture à l'université dans cinq disciplines de Sciences Humaines.

Biographie

Isabelle Delcambre est professeure émérite en Sciences de l'Education (Didactique du français) à l'Université de Lille. Spécialisée dans le champ des littéracies universitaires, elle est l’auteure de plusieurs contributions et a notamment co-dirigé, en 2012, le numéro 153-154 de la revue Pratiques, Littéracies universitaires, nouvelles perspectives et, en 2014, le numéro 53 de la revue Spirale, Littéracies en contexte d'enseignement et d'apprentissages. 

Comment favoriser la réussite et la persévérance scolaires des élèves ayant des difficultés d’apprentissage en lecture et en écriture : un tour d’horizon des pratiques efficaces

Journée de transfert organisée par le Collectif CLÉ destinée aux enseignants, directions scolaires, professionnels et intervenants, ainsi qu'aux chercheurs et étudiants aux cycles supérieurs en éducation.

L’objectif général de cette journée consiste à faire le point sur les modèles d’organisation et les pratiques efficaces visant les élèves aux prises avec des difficultés d’apprentissage en lecture et en écriture, tel qu’appuyés au plan scientifique. Dans cette perspective, différentes dimensions seront ciblées, dont les pratiques pédagogiques novatrices et différenciées, en classe et hors classe.

La journée comprend cinq conférences des spécialistes Éric Dion, Céline Renaulaud, Marie-Claude Guay, Pauline Sirois et Véronique Parent, ainsi qu'une table ronde autour des questions: (1) Comment les pratiques innovantes peuvent-elles ou non être intégrées en classe? (2) Est-ce que le personnel enseignant est suffisamment formé aux pratiques dites efficaces auprès des élèves en difficulté?

Quand : 29 avril 2015, 9h à 16h30

Où: Université de Sherbrooke, campus principal, salle A10-3001

Coût: Gratuit

*Le repas sur l'heure du diner est inclus.

Inscription: jan-sebastien.dion@usherbrooke.ca

Responsables: Véronique ParentCarole Boudreau et Julie Myre-Bisaillon (UdeS)

Cliquer ici pour télécharger la programmation


2e colloque étudiant du Collectif CLÉ

Le Collectif de recherche sur la continuité des apprentissages en lecture et en écriture (Collectif CLÉ) a tenu son deuxième colloque étudiant le jeudi 9 octobre 2014 à l’Université de Sherbrooke dont la thématique était L’enseignement et l’apprentissage de la lecture et de l’écriture à tous les ordres d’enseignement. 

Ce deuxième colloque étudiant du Collectif CLÉ comptait offrir aux étudiants des cycles supérieurs en éducation, intéressés de près ou de loin par l’enseignement et l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, un lieu d’échange convivial doté d’une visée formatrice. Les communications étaient d’une durée de 20 minutes, suivies d’une période de discussion de 10 minutes.

Le comité scientifique de l’évènement était composé de professeurs membres du Collectif CLÉ et l’évaluation des propositions (assurée par trois évaluateurs) permettait aux étudiants d’ajuster le tir, si nécessaire, grâce aux commentaires reçus, afin que toutes les propositions soient acceptées et présentent un niveau de qualité digne de tout colloque scientifique.

Cliquer ici pour télécharger la programmation

Journée d'étude (axe 2): Albums jeunesse et multidisciplinarité

Journée d'étude destinée aux milieux de pratique et de recherche au cours de laquelle deux ateliers sont présentés, parcourant des approches complémentaires, proposant d’utiliser des albums de littérature jeunesse pour développer non seulement des compétences en français, mais également en mathématiques.

Résumé

Au cours des dernières années, la littérature jeunesse s’est imposée au cœur de différents projets de recherche privilégiant un enseignement authentique en classe (Leclerc, Moreau et Clément, 2012; Myre-Bisaillon, Marchand, Fontaine et Beaudoin, 2013). Les résultats révèlent que l’utilisation de la littérature jeunesse en classe, en remplacement du manuel scolaire et de l’enseignement magistral, a permis des interventions plus ciblées en fonction des besoins spécifiques des élèves. Les résultats démontrent également que les élèves ont pris plus de risques, se sentant plus libres, ont aimé la lecture et l’écriture et sont également plus motivés (Leclerc et al., 2012; Myre-Bisaillon et al., 2013). Cependant, comme le souligne Giasson (2003), à l’école, les élèves ont assez peu accès aux albums de littérature jeunesse, car on a tendance à les considérer comme des livres de loisirs « quand on a fini de travailler dans le manuel ». Martel et al. (2012) remarquent aussi que les pratiques favorisant la littérature jeunesse sont peu présentes, plus particulièrement aux 2e et 3e cycles du primaire. Les albums de littérature jeunesse proposent des univers particuliers, des occasions privilégiées de faire du français sans faire du français, de faire des mathématiques sans faire des mathématiques, d’imbriquer des apprentissages dans des situations authentiques et de décloisonner les disciplines.

Télécharger la programmation et la description détaillées ici

Bandeau Journée d'étude Axe 2 (2014).jpg

Source de l'image: Kembellec, C. (2013). Graine de vérité. Pecquencourt, France: Anjina Éditions.

15es Rencontres des chercheurs en didactique de la littérature

Les 7 et 8 mai 2014 se sont tenues les 15es Rencontres des chercheurs en didactique de la littérature, à l'Université de Sherbrooke, sous la thématique Les temps et les lieux de la lecture.

Organisées par le Collectif de recherche sur la continuité des apprentissages en lecture et en écriture (Collectif CLÉ) en collaboration avec la section québécoise de l’Association internationale pour le développement de la recherche en didactique du français (AIRDF) etBibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), les quinzièmes rencontres s’adressaient aux chercheurs, aux formateurs, aux enseignants et aux bibliothécaires. Elles avaient pour objectif d’interroger les manières dont les enseignants des différents ordres d’enseignement permettent à leurs élèves et étudiants, dans un contexte de langue première, seconde ou étrangère, « d’entrer dans les temps et les lieux de la lecture », réels et imaginaires, et de vivre des expériences significatives de lecture.

Cela supposait de porter attention entre autres aux dispositifs mis en œuvre dans les classes et les établissements scolaires ainsi que dans les lieux périphériques, aux pratiques de familiarisation et d’exploitation des lieux institutionnels de la lecture (coins lecture, bibliothèque de classe, bibliothèque municipale, bibliothèque virtuelle…), à la programmation des activités autour des lectures, à leur répartition et à leur finalité selon les trois temps de la lecture (avant-pendant-après) distingués par Giasson (1995), aux progressions anticipées selon les différentes étapes du cursus scolaire, au choix des corpus et des supports, aux modalités d’analyse des œuvres lues, aux différentes formes d’engagement des élèves et étudiants dans les activités de lecture, et à la prise en compte de leurs pratiques de lecture qui s’effectuent en dehors de l’espace-temps de l’école.

Axes des communications

Les questions traitées dans les communications ont été examinées soit sous l’angle des intentions et des pratiques des professionnels de la lecture (bibliothécaires, animateurs…) et des enseignants (Axe 1), soit sous l’angle des perceptions et des pratiques des élèves et étudiants (Axe 2). L’axe 3 rassemblait les communications centrées sur la manière dont sont évoqués au sein des œuvres littéraires (albums, romans, essais, autobiographies…) les temps et les lieux des lectures scolaires.

Site Web de l'événement

Résumés des communications

Programmation de l'événement

Conférence: La construction de sens guidée par l’enseignant en langue maternelle ou étrangère

Conférence donnée par Nathalie Spanghero-Gaillard, professeure au Département des sciences du langage à l'Université Toulouse II - Le Mirail, en France. Elle est membre du Collectif CLÉ et a été notre chercheure invitée à l'Université de Sherbrooke du 22 avril au 18 mai 2014, période durant laquelle elle a participé à plusieurs de nos événements dont cette conférence du 30 avril 2014.

Conférence: Développer les compétences en lecture et en écriture à travers les activités artistiques du préscolaire au début du secondaire

Conférencier invité à l'Université de Sherbrooke: Pr Jean-Charles Chabanne, professeur des universités en sciences de l'éducation, de l’École Normale Supérieure de Lyon

Résumé
Les enseignements artistiques (et culturels) sont en général identifiés comme éloignés du domaine du lire-écrire, aux contraintes et à l'ennui scolaire desquels ils souhaitent justement échapper... On les imagine du côté du faire et du (res)sentir, du côté des langages iconiques, tactiles, sonores ou même corporels, et loin du parler et de l'écrire, surtout pour les petites classes. Le programme de recherche présenté souhaite aborder les situations spécifiques de ces enseignements du point de vue de la langue et du langage, en montrant qu'ils peuvent constituer d'intéressantes situation pour se heurter au difficile-à-dire et explorer des formes de langage propices aux apprentissages. Sans pour autant instrumentaliser les disciplines artistiques, mais bien au contraire en revenant à leurs exigences et leurs ambitions les plus centrales, quand se tisse un lien irréductible entre langage(s) et développement et/ou apprentissage et/ou éducation dans le domaine du sensible.

La conférence s'appuiera sur des textes et des vidéos au préscolaire, au primaire et au secondaire moyen.

1er colloque étudiant du Collectif CLÉ

Colloque scientifique à visée formatrice pour les étudiants des cycles supérieurs dont l'objet de recherche est lié à l'apprentissage et l'enseignement de la lecture et/ou de l'écriture. Les propositions ont été évaluées par des professeurs membres du Collectif CLÉ selon les mêmes critères que la plupart des colloques scientifiques en éducation, et elles ont pu être ajustées au besoin pour finalement toutes être acceptées.

Télécharger la programmation et les résumés des communications

Télécharger l'appel à communication

Forum mondial HÉRACLES 2013 « Les Centres de langues et la mise en œuvre des politiques linguistiques dans l’enseignement supérieur : enseignement, recherche, mobilités »

Du 12 au 14 juin 2013 s'est tenu à l'Université de Sherbrooke le Forum mondial HÉRACLES sous la thématique « Les Centres de langues et la mise en œuvre des politiques linguistiques dans l’enseignement supérieur : enseignement, recherche, mobilités ».

Site Web de l'événement

Télécharger la programmation

Télécharger les résumés des communications

Conférence: Impact d’un entraînement de la mémoire sur les capacités en lecture et en écriture d’élèves du primaire

Auteures: Véronique Parent (Professeure, UdeS; CLÉ), Héloïse Therrien (doctorante, UQAM) et Marie-Claude Guay (Professeure, UQAM)

Résumé

Les difficultés d’apprentissage constituent une réalité bien présente dans les milieux scolaires, alors que l’on estime qu’environ 5% des élèves présentent des troubles d’apprentissage (Lagae, 2008). Parmi les construits psychologiques explicatifs des difficultés d’apprentissage, la mémoire de travail (MdeT) constitue, depuis les dernières années, une variable d’intérêt. La MdeT réfère en fait à un système à capacité limitée qui permet la rétention à court terme et la manipulation de l’information (Baddeley, 1986). La relation entre les capacités de MdeT et l’apprentissage est maintenant bien établie. Notamment, plusieurs études soutiennent la présence d’un lien direct entre les capacités en MdeT et en lecture (p. ex., Gathercole & Pickering, 2000; Swanson, Howard, & Saez, 2006). Par ailleurs, à ce jour, différentes études ont démontré qu’il est possible d’améliorer directement les capacités de MdeT par le biais d’un entraînement spécifique de cette fonction à l’aide d’un programme informatisé adapté (Klingberg, 2010). L’objectif de cette présentation consiste donc à discuter du lien établi entre la MdeT et les capacités en lecture et en écriture, de même que de l’impact d’un entraînement de la mémoire de travail sur ces capacités. À titre d’illustrations, les résultats préliminaires de différents travaux menés par notre équipe de recherche auprès d’élèves du primaire sont présentés.